A propos du choix des objets à traiter par année

Pour chaque année, le focus est porté sur un des aspects du référentiel.

L’UAA2 en 3e année – Les risques naturels et technologiques.

Les savoirs qui relèvent de cet UAA font partie des fondements pour traiter n’importe quel enjeu en géographie.

La démarche pour analyser un risque est essentiellement “verticale”: superposition de la géographie des aléas et de l’occupation de l’espace concerné. C’est un type d’approche en géographie accessible pour les élèves plus jeunes. Les questions traitées sont aisément mises en lien avec l’actualité…

l’UAA3 est mobilisée à travers la question des aménagements réalisés pour se prémunir des aléas (analyse en termes d’atouts et contraintes). Les enjeux et conséquences de ces aménagements relèvent du cours de 6e.

L’UAA1 en 4e année – L’accès aux ressources en eau et nourriture.

L’approche se fait à la fois avec des relations verticales et horizontales. C’est une approche plus complexe. Les savoirs mobilisés reprennent ceux de 3e année et ajoutent des éléments plus complexes.

L’UAA3 est mobilisée à travers la question des aménagements réalisés pour assurer l’accès à l’eau et la nourriture (analyse en termes d’atouts et contraintes). Les enjeux et conséquences de ces aménagements relèvent du cours de 6e.

L’UAA1 en 5e année – L’accès aux ressources énergétiques et autres matières premières

Non seulement ces questions seront traitées dans une approche similaire de ce qui est fait en 4e année mais sur des objets fondamentalement différents.

En plus, il sera question des enjeux et conséquences de l’inégalité des répartitions et des ressources sur les flux des personnes et des marchandises. Cet aspect peut être étroitement mis en lien avec les inégalités de développement, sujet traditionnel actuel.

L’UAA2 est mobilisée à travers la question des liens entre les milieux “à risque” et l’accès à ces ressources.

 

L’UAA3 en 6e année – Questions spatiales à propos de l’aménagement du territoire

Les objets sont variés, ils sont en lien avec des éléments dans lesquels les citoyens sont plus directement impliqués. Les aménagements sont des choix que l’Homme fait vis-à-vis de l’environnement naturel et humain.

L’UAA1 et l’UAA2 peuvent être mobilisées.

Si l’approche peut se focaliser sur des questions à l’échelle locale et régionale, rien n’empêche de se saisir des objets traités au cours des années précédentes et les revisiter sous l’angle de l’aménagement en identifiant plus spécifiquement les enjeux et les conséquences sur l’environnement (naturel et humain).

 

2 commentaires

  • En 6ème, pour les objets à traiter, ce serait bien de donner des exemples concrets de questions spatiales d’aménagement du territoire. Cette liste d’exemple permettrait d’aider les professeurs dans la rédaction de leurs séquences de cours.

    Exemples d’objets/ d’étude de cas qui me semblent être en accord avec le référentiel :
    – Le RER indispensable pour Bruxelles? (fonction = transport)
    – Le Tram indispensable pour Liège? (fonction = transport)
    – Faut-il déménager l’aéroport de Bruxelles-National? (fonction = transport)
    – Le projet Uplace: pour ou contre? (fonction = commerce)
    – Le nouveau stade national : pour ou contre? (fonction = loisir)
    – Quelle serait ma maison rêvée? (fonction = logement)
    – Le trilogiport à Liège (fonction = industrie)

    Le programme ne prévoit que des questions d’aménagement du territoire en 6ème. Est-ce exact? Toute l’année dans ce domaine, cela ne risque-t-il pas d’être trop répétitif pour les élèves et les professeurs?

    En 6ème, concernant les questions d’aménagement du territoire, pour la mise en oeuvre de la démarche géographique telle qu’elle a été choisie dans le référentiel, ce serait bien de donner des pistes concrètes pour aider les professeurs dans la rédaction de leurs séquences de cours. Ce serait bien de fournir des exemples de séquences de cours suivant la démarche géographique telle qu’elle a été choisie dans le référentiel.

  • “L’UAA3 est mobilisée à travers la question des aménagements réalisés pour assurer l’accès à l’eau et la nourriture (analyse en termes d’atouts et contraintes). Les enjeux et conséquences de ces aménagements relèvent du cours de 6e.”

    Je n’arrive pas clairement à comprendre ce que l’on entend exactement par analyse en terme “d’atouts de de contraintes” pour des aménagement réalisés pour assurer l’accès à l’eau et à la nourriture. Pour ma part, il faudrait donner des exemples concrets pour aider les professeurs à la réalisation de leurs séquences de cours. De plus, cela me parait difficile de ne pas aborder les enjeux et les conséquences d’aménagement vus en 4ème pour l’accès à l’eau et à la nourriture. Le programme évoque le fait que cela ne doit être abordé que en 6ème?

    Autre remarque, la démarche géographique telle qu’elle a été actée par le référentiel, n’intègre pas la recherche d’enjeux notamment concernant des projets d’aménagement du territoire. Après la phase de de description puis la phase d’explication, il devrait y avoir une phase d’identification des enjeux concernant les projets d’aménagement du territoire. Qu’en pensez-vous?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *