Décrire la répartition d’une ressources et la comparer à d’autres composantes – Le cas des éoliennes en Belgique et en Europe

  • Année: 5e
  • Prérequis: /
  • Durée estimée: 50′
  • Niveau de complexité

1. Contextualisation dans le parcours d’apprentissage en géographie

La répartition des éoliennes à l’échelle de la Belgique et de l’Europe est un indicateur de l’inégal accès aux énergies renouvelables à l’échelle de régions ou pays ayant des moyens relativement équivalents. Avec la mise en lumière des contraintes naturelles et de l’importance de la consommation d’énergie, la part des choix politiques peut plus facilement être identifiée.

2. Documents

  • Observatoire de l’éolien
  • Balance énergétique – IEA (clic sur bouton droit pour traduire avec Google Chrome)
  • Chiffres issus du site de l’IEA. Les données du tableau peuvent directement être importées dans ArcGIS Online pour fabriquer la carte (ajouter puis ajouter une couche à partir d’un fichier). energie_europe_pays (téléchargez le fichier et renommer-le en lui donnant l’extension csv)

3. Consignes

Consigne relative à la tâche

1. Annotez la carte de la répartition des éoliennes en Belgique de manière à mettre en évidence:

  • les principaux espaces concernés par l’implantation des éoliennes en Flandre et en Wallonie (3 à 4 espaces au plus par région);
  • la part de chaque région dans la production d’électricité par l’éolien;
  • la part de l’éolien dans la consommation finale brute pour chaque région.

2. Nommez les principaux espaces où se retrouvent les éoliennes en Belgique en utilisant des repères et le vocabulaire adéquats.

3. Annotez la carte de la répartition des éoliennes en Europe de manière à mettre en évidence 5 espaces remarquables en termes de densité d’éoliennes.

4. Nommez ces 5 espaces en utilisant des repères et le vocabulaire adéquats.

5. Nuancez la répartition des éoliennes à l’échelle de l’Europe:

  • en prenant appui sur les chiffres de l’IEA
  • en sélectionnant deux cartes dans l’atlas numérique. Commentez la répartition de chaque composante sélectionnée en lien avec la répartition des éoliennes.

4. Exemple de production(s) attendue(s)

1.

2. Principaux espaces de concentration d’éoliennes en Belgique:

  • en Mer du Nord au large de Zeebruges;
  • en Flandre Occidentale;
  • dans le triangle Anvers-Bruxelles-Gand;
  • du nord-est de la province d’Anvers jusqu’au sud-est de la province du Limbourg;
  • entre le sillon Sambre et Meuse et la frontière linguistique;
  • au sud-est de la province de Liège;
  • dans l’espace autour de la vallée de la Meuse au nord de Givet;
  • au sud-ouest de la province de Namur et le sud-est de la province de Namur.

3. Cinq espaces remarquables en termes de densité d’éoliennes en Europe

4. Cinq espaces remarquables en Europe en termes de densité d’éoliennes

  • En Allemagne, Autriche, Tchéquie, Danemark et dans la moitié ouest des Pays-Bas.
  • Au nord de l’Italie et sur la moitié est du pays
  • En Sicile
  • Dans la péninsule ibérique
  • À l’est de la ligne Leeds-Birmingham-Londres

5. Pour nuancer la répartition des éoliennes

Sur la base des chiffres de l’IEA

Certains pays ont une production/importation très élevée par rapport à leur consommation finale, ce sont les gros pays exportateurs de produits pétroliers raffinés. Si la densité des éoliennes est importante, par exemple en Allemagne, la part des énergies renouvelables reste malgré tout particulièrement faible (accès à la carte ArcGIS Online).

Sur la base de deux cartes sélectionnées dans l’atlas numérique:

  • p.ex. la carte de la densité des vents sur l’atlas numérique;
  • p.ex. la carte du relief sur l’atlas numérique;
  • p.ex. la carte de la répartition de la population sur l’atlas numérique (voir dans les fonds de carte).

 

5. Apprentissages à structurer dans le cours

  • Tâches: décrire la répartition spatiale d’une ressource/ Comparer cette répartition spatiale – avec une composante orographique pour identifier des liens – avec la répartition de la population
  • Savoirs: Repères géographiques à l’échelle de la Belgique et de l’Europe, répartition de la population en Europe et en Belgique, répartition des reliefs en Europe et en Belgique, notion d’énergie renouvelable, d’énergie produite et consommée, la faiblesse absolue de la production d’énergies renouvelables en Europe (et ailleurs).
  • Savoir-faire: annoter une carte et lire des informations sur un géoportail, identifier des repères spatiaux pour décrire une répartition ou établir des liens.

6. Exemple de grille d’évaluation des apprentissages et des acquis

La pondération est fonction du niveau de l’apprentissage (première phase de l’apprentissage ou un élément consolidé).

Éléments évalués Critères de qualité Pondération
Tâche Décrire une répartition spatiale Les principaux espaces sont correctement identifiés sur la carte de Belgique 0/1/2/3/4 (-1 par erreur)
Les espaces sont correctement nommés 0/1/2/3/4 (-1 par erreur)
5 espaces remarquables sont correctement identifiés sur la carte d’Europe 0/1/2/3/4 (-1 par erreur)
Les espaces sont correctement nommés 0/1/2/3/4 (-1 par erreur)
Comparer des répartitions spatiales Un lien est mis en évidence entre la densité d’éoliennes et l’importance de la consommation d’énergie. Le cas de la France est mis en évidence. 0/1/2
La carte de la répartition des vents est commentée à la fois pour justifier des espaces de forte densité d’éoliennes et pour pointer des espaces à priori peu favorables où la densité est également importante 0/2/4
Une justification est proposée, p.ex. en lien avec des choix politiques des états. 0/1
Savoir-faire Annoter une carte Les cartes comportent un titre correct 0/1/2
Les espaces sont schématisés de manière pertinente 0/1/2
Les annotations sont conformes à la réalité 0/1/2

7. Pistes pour la certification des acquis

 

La certification peut se faire avec la répartition de la consommation et/ou la production de n’importe quelle énergie en Europe. Les élèves devront être à même de décrire la répartition sans avoir recours à l’atlas (savoir) et devront s’appuyer sur la répartition des éoliennes comme point de comparaison.

2 commentaires

  • Thérèse Renier

    Bonjour,
    N’y a-t-il pas une petite erreur dans la phrase suivante: “Certains pays ont une production/importation très élevée par rapport à leur production finale, ce sont les gros pays exportateurs de produits pétroliers raffinés”?
    Ne serait-ce pas plutôt “par rapport à leur consommation finale…”?

    • Marc Deprez

      Bonjour,
      Effectivement et je vous remercie pour votre attention. La correction est faite dans le texte.
      Bien à vous,
      Marc Deprez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *