4e année

OBJECTIF – QUESTIONS SPATIALES À PROPOS DE L’INÉGALE RÉPARTITION DES POPULATIONS ET DES RESSOURCES EN EAU ET EN NOURRITURE

L’objectif des apprentissages en 4e année est de faire prendre conscience aux élèves qu’en fonction des endroits sur Terre, l’accès aux ressources vitales que sont l’eau et la nourriture est variable.

  • Que du fait des inégalités spatiales de la disponibilité de ces ressources, certaines populations en ont en abondance alors qu’elles font défaut pour une grande partie de l’Humanité.
  • Que la pression de l’Homme dans un espace influence l’accès aux ressources.
  • Qu’à travers des aménagements, qui font face à des contraintes plus ou moins importantes, des facteurs humains influencent l’accès à ces ressources.

Les concepts géographiques qui sous-tendent cet objectif sont les continuités/discontinuités spatiales et les atouts et les contraintes étudiés ici à travers la disponibilité des ressources en eau et en nourriture, mais aussi les potentialités et vulnérabilités tant face aux éléments physiques que face aux éléments humains.

Les apprentissages prennent donc en compte la disponibilité plus ou moins grande de ces ressources, la vulnérabilité plus ou moins importante des populations, mais aussi les actions humaines pour les rendre plus ou moins accessibles aujourd’hui.

Pièges à éviter

  • Faire des apprentissages en 4e année une étude détaillée des enjeux liés à l’accès à ces ressources pour les générations futures. Ces éléments seront développés au 3e degré;
  • Faire des apprentissages en 4e année des monographies des différents systèmes agricoles.
    En effet, l’observation de l’un ou l’autre système peut s’avérer intéressant dans la mesure où cela contribue à faire comprendre comment l’Homme peut s’affranchir de certaines contraintes naturelles pour subvenir à ses besoins. Il en est de même pour illustrer comment, à travers un l’exploitation d’une ressource, l’Homme peut mettre en péril l’accès à cette ressource pour les générations futures;
  • Faire des apprentissages en 4e année une étude systémique des facteurs qui conditionnent la disponibilité en eau.
    En effet, l’observation géographique s’intéresse à la distribution spatiale de l’eau disponible. Les processus physicochimiques qui conditionnent cette disponibilité relèvent du cours de sciences.

Si des éléments ci-dessus sont évoqués pour contextualiser des apprentissages, leur donner du sens…, leur maitrise ne constitue pas un critère de acquis en géographie.