Liens entre les compétences du programme de 2018 et celles du programme de 2008

Les compétences du programme de 2018 expriment ce qui est attendu des élèves pour éclairer des enjeux de société.

Compétence 1

Mise en œuvre de la démarche géographique pour éclairer des enjeux liés à l’accès à la nourriture, à l’eau, à l’énergie et autres matières premières.

⇒ Focus en 4e et en 5e années, mobilisation partielle les autres années

Compétence 2
Mise en œuvre de la démarche géographique pour éclairer des enjeux liés aux risques naturels et technologiques

⇒ Focus en 3e année, mobilisation partielle les autres années

Compétence 3
Mise en œuvre de la démarche géographique pour éclairer des enjeux liés à l’accès des populations aux fonctions d’un territoire

⇒ Focus en 6e année, mobilisation partielle dans les autres années

les compétences du programme de 2008 étaient fondées sur la démarche géographique (décrire une information spatiale, l’expliquer et la communiquer).

Les “compétences” du programme de 2018 ne mettent pas de côté les “compétences” disciplinaires du programme de 2008.On les retrouve à travers les tâches.

Ces tâches qui expriment cette démarche géographique sont d’ailleurs les seules attendues au 2e degré. Cela explique aussi pourquoi on se base, au cours de ce degré, essentiellement sur des représentations de l’espace.

Au 3e degré, l’élève mobilisera aussi cette démarche et ira plus loin en la mettant au service de la compréhension d’enjeux de notre société. Cela explique que les supports pour s’informer et communiquer vont au-delà des représentations de l’espace.

 

Des savoirs Des savoir-faire

Des tâches

qui expriment une approche géographique dont l’expression générique est la suivante:

Des cartes-clés (les répartitions spatiales)

Relatifs aux représentations de l’espace

 

Relatifs aux critères pour apprécier la qualité d’une représentation cartographique

 

Relatifs aux critères pour apprécier la pertinence d’une représentation cartographique par rapport à l’objet étudié.

Décrire une répartition /une dynamique spatiale pour mettre en évidence des disparités spatiales et interroger l’espace

 

Comparer les répartitions de différentes composantes de l’espace pour mettre en évidence des facteurs de localisation et émettre des hypothèses explicatives.

 

Choisir, compléter, annoter, critiquer, réaliser, commenter des représentations de l’espace pour communiquer des disparités spatiales et l’existence de liens entre des composantes de l’espace.

Des repères spatiaux (ceux mobilisés dans les cartes-clés)
Des modèles spatiaux pour analyser et structurer des observations
Des théories pour comprendre des liens entre des composantes de l’espace
Des notions pour traiter des informations spécifiques aux enjeux
Des concepts illustrés à travers des exemples et des contrexemples et la mobilisation de cette démarche pour éclairer des questions de société (au 3e degré uniquement)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *