***Risques associés aux aménagements miniers – Le cas du barrage de Brumadinho au Brésil

  • Année: 5e
  • Prérequis: maitrise du vocabulaire pour décrire une répartition, capturer et annoter de vues verticales et obliques
  • Durée estimée: 2X50′
  • Niveau de complexité

1. Contextualisation dans le parcours d’apprentissage en géographie

Les aménagements pour accéder aux ressources minières présentent des risques importants, notamment par l’aménagement de bassins de décantation des boues minières. Outre le fait d’être à l’origine de coulées de boues mortelles, ces boues contiennent des produits toxiques également responsables de désastres écologiques.

2. Documents

Pour contextualiser le phénomène: Vidéo et article du journal Le Monde – Publié le 28 janvier 2019 à 18h19

  • Carte (à l’échelle de la coulée de boue)

  • Survol réalisé avec Google Earth

3. Consignes

Localisation du site et nature de la mine “Corrego Do Feijao” (sur la base d’un globe virtuel et du portail de l’USGS)

Annotez une carte et une vue oblique du site (à capturer) de la zone d’extraction et de traitement du minerai et annotez-là avec:

  • Les zones d’extraction et la nature de l’extraction
  • la zone de traitement du minerai
  • Le barrage de retenue des boues

Les espaces les plus vulnérables à la coulée de boue

Sur la base de Google Earth Pro (à installer gratuitement, utilisez l’outil pour remonter dans le temps), repérez sur une carte trois espaces qui se sont avérés particulièrement vulnérables et illustrez les effets de la coulée de boue sur ces espaces (captures d’écran avant et après la catastrophe).

En guise de conclusion, en quelques mots, précisez le principal facteur qui a conditionné la répartition spatiale de la coulée de boue.

Les autres espaces à risque

Dans les environs de l’espace étudié, en prenant appui sur les facteurs qui conditionnent la vulnérabilité des espaces dans le cadre de la catastrophe minière traitée, annotez une représentation de l’espace afin de mettre en évidence un autre espace vulnérable à ce type de catastrophe.

4. Exemple de production(s) attendue(s)

Localisation du site et nature de la mine “Corrego Do Feijao”

Vue extraite d’ArcGIS Earth, juillet 2018

La zone d’extraction concerne du fer et s’étend sur environ 640 ha à environ 2 km au nord du bassin de décantation dont le barrage a cédé. La zone d’extraction se situe sur le versant nord d’un massif dont le sommet est à environ 1390 m. Le bassin de décantation se situe sur le versant sur de ce massif.

Des espaces particulièrement vulnérables affectés par la catastrophe

Exemple 1 – La zone de chargement et les bâtiments de la mine
Exemple 2 – Hameau à 300 à l’est du pont détruit au-dessus de la vallée
Exemple 3 – Localité à 3 km à l’est de Brumadinho

Vues extraites de Google Earth : avant (décembre 2018) et après la catastrophe (vues au 29 janvier 2019).

La coulée de boue a suivi le trajet de la vallée en aval du barrage de retenue des boues. Les espaces habités le long de cette vallée étaient les plus vulnérables.

Autre exemple d’espace vulnérable

À 37 km à l’ouest, sur la même crête montagneuse du Minas Gerais

Vue extraite de Google Earth au 18/06/2019

5. Apprentissages à structurer dans le cours

(La structuration se fait au moment choisi par l’enseignant sous une forme au choix (p.ex. des fiches…):

  • Savoirs: notions relatives aux notions liées aux risques (aléa technologique, vulnérabilité, glissement de terrain, coulées de boue, plaine alluviale, lit majeur, lit mineur); illustrer le concept de développement et de développement durable sur la base d’un aménagement pour accéder aux ressources;
  • Savoir-faire: annoter une carte dans le respect des règles de base de la cartographie, manipuler un géoportail pour extraire des informations géographiques (USGS) et capture de vues obliques ou verticales pour caractériser une situation ou des espaces vulnérables.
  • Capacité à réaliser des tâches: décrire la répartition spatiale d’une ressource en annotant une carte et en rédigeant un court texte. Caractériser des aménagements en lien avec la vulnérabilité d’un territoire face à un aléa (caractériser des espaces vulnérables).

6. Exemple de grille d’évaluation des apprentissages et des acquis

La pondération est fonction du niveau de l’apprentissage (première phase de l’apprentissage ou un élément consolidé).

Exemple de grille d’évaluation
Apprentissage/Certification Critères de qualité Pondération
Tâches Décrire la répartition spatiale d’une ressource Situation de la zone d’extraction par rapport au barrage et la zone de traitement

  • sur la carte
  • sur la vue oblique
0/1/2/3

0/1/2/3

Caractériser des espaces vulnérables en lien avec des aménagements (aléa technologique) Trois espaces particulièrement vulnérables sont:

  • repérés sur une carte
  • illustrés par des vues avant/après
0/1/2/3

0/1/2/3

Identifier des espaces potentiellement à risque en se référant à un modèle spatial (chemin suivi par les coulées de boue). Un espace potentiellement à risque est correctement documenté par des annotations sur une représentation de l’espace. 0/2/4/6
Savoirs /
Savoir-faire Relever des informations géographiques sur un géoportail Les informations relevées sont correctes (nature de l’extraction, distance, surface, altitude …) 0/1
Annoter une carte, une vue verticale ou une vue oblique Titre présent et correct

Légende des annotations si nécessaire

Figurés cartographiques conformes

Sources indiquées

0/1

0/1

0/1

0/1

7. Pistes pour la certification des acquis

La certification peut porter sur n’importe quel autre espace victime de ce genre de catastrophe minière ou pour identifier des espaces potentiellement à risque. Dans le dernier cas, l’élève connait de mémoire les facteurs qui conditionnent la répartition du risque (localisation et taille du barrage de retenue et occupation du sol dans la(es) vallée(s ) en aval de ce barrage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *